L’Ultimaverbiste (récit en cours)


Paris, 1850. Reclus dans son appartement, Balzac vient de mourir. Les policiers arrivent sur les lieux pour constater le décès et s’assurer que l’écrivain est mort comme un grand homme. Pro-blème : ses derniers mots n’ont aucun intérêt. Ils font alors appel au seul homme pouvant les aider : l’Ultimaverbiste.

Ultimaverbiste, c’est le métier d’un Allemand installé depuis plusieurs années en France, Humboldt Dittenmayerbach ; il est rémunéré par l’État pour trouver les derniers mots (ultima verba) des hommes illustres.

Mais Victor Hugo, un des meilleurs amis de Balzac, s’oppose farouchement à cette mystification et décide de dire toute la vérité…

Projet long que j’actualiserai au fil des semaines.



2 réponses à “L’Ultimaverbiste (récit en cours)”

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.